• Olivier

Japon: photographier le rocher de Amaharashi à Takaoka

Mis à jour : avr. 4

A n’en pas douter, le Japon regorge de ces spots naturels dont nous raffolons en photographie de paysages. Particulièrement sauvages, ses côtes sont d’une grande richesse de par leur origine volcanique. Et les Japonais savent entretenir le mystère de ces splendeurs quand il s’agit de rendre certains lieux touristiques. C’est le cas du rocher d’Amaharashi, aussi appelé rocher Onnaiwa (littéralement le “rocher de la femme”) ou encore le rocher Meiwa. Comme à beaucoup d’endroits, ces roches volcaniques ont permis à la végétation de s’installer dans leurs anfractuosités pour le plus grand bonheur des photographes.


Japon: photographier le rocher de Amaharashi à Takaoka - Olivier Robert

L'arbre et la roche, un équilibre précaire

La côte Uradome située à Tottori dans la région San-in est particulièrement représentative de cette particularité. Malheureusement, les arbres qui s’installent sur ces rochers n’ont pas une longévité extraordinaire car les conditions climatiques sont rudes sur les côtes du Japon. Aussi, les gouvernements locaux et les préfectures entretiennent ces plantes de manière à assurer à ces lieux une longévité touristique. L’arbre situé sur le sommet du rocher d’Amaharashi en est un bon exemple. Il est d’ailleurs maintenu en place par un système de tuteur et de haubans qui lui assurent un parfait maintient et une résistance aux vents violents qui balayent la côte à cet endroit.

Observer le lever du soleil

De plus, le rocher Onnaiwa est parfaitement positionné car il se situe plein est et de ce fait, permet d’observer le lever du soleil dans son axe. Un spectacle dont les Japonais sont très friands et qui est particulièrement remarquable à cet endroit.

Pour photographier cette petite merveille du paysage nippon, il faut se rendre très tôt sur les lieux. Au Japon, le jour se lève tôt. Aussi, il est prudent de s’y rendre dès 5h30. Une autre très belle opportunité de se réveiller gentiment face au spectacle de la nature et de se charger d’énergie positive. Nous avons déjà évoqué cet aspect pour le lac Shinji, également situé dans la région San-in à Matsue. Rien de tel pour bien démarrer sa journée.


Le rocher d'Amaharashi

Le rocher Onnaiwa est situé dans la préfecture de Toyama sur la côte Amaharashi qui lui a donc donné son nom. Il constitue un point de passage à ne pas manquer lors de votre séjour dans la péninsule de Noto. La côte d’Amaharashi est également célèbre pour ses plages de sable fin et ses pins majestueux souvent mentionnés dans la littérature japonaise au travers de poèmes et de textes célèbres. L’arbre qui surmonte ce rocher est par ailleurs accompagnés de 2 autres conifères plus petits qui prennent de l’ampleur avec le temps et qui concurrencent d’ailleurs ce très beau sujet anciennement solitaire. Gageons que le gouvernement local décide de réduire un peu cette amplitude prise par ces 2 conifères de manière à ce qu’ils restent des arbres “d’accompagnement” plutôt que des concurrents.


Japon: photographier le rocher de Amaharashi à Takaoka - Olivier Robert

D’une hauteur d’approximativement 10 mètres, le rocher se repère de loin dans le paysage. Parfaitement isolé le long de la côte, ce rocher bénéficie en plus du jeu des marées. Selon la période de l’année, il sera soit dégagé sur une plage de sable ou au contraire entouré d’eau. Ce qui changera certainement votre approche en photographie.

Une fois arrivé sur place, vous ne serez pas seul. Comme évoqué, les Japonais aiment observer le lever du soleil et le photographier est une manière personnelle de s’approprier ces instants magiques dans une sentiment de méditation. Ces instants très simples permettent en effet à chacun de s’interroger sur les richesses de ce pays, sur ses merveilles naturelles et la chance que nous avons de pouvoir les contempler.

D'où photographier le rocher d'Amaharashi?

Le rocher d’Amaharashi se photographie en général de loin. Le paysage que constituent cette formation rocheuse et son arrière-plan dégagé sont particulièrement distinctifs.

Si vous vous y rendez un jour de marée basse, vous pourrez alors assez facilement vous en approcher. Lorsque le spectacle du lever du soleil est terminé, les Japonais ne s’attardent en effet pas. Dès que le soleil est haut dans le ciel, ils quittent les lieux. Vous pouvez donc en profiter pour vous approcher de ce rocher sans risquer de ruiner les photographies de vos collègues et amis de l’image.

Il est alors possible de varier les points de vues sur ce rocher. En disposant votre appareil à fleur d’eau, il est aisé de rendre toute l’élégance de cette scène. L’arbre situé au sommet prend une importance soudaine dans l’image, là où il paraissait plus insignifiant depuis le lointain, de par l’angle de vue qui ne mettait pas en valeur ses branchages. En effet, la vue qu’offre cette scène depuis le spot préféré des photographes n’est effectivement pas favorable à cet arbre et ne restitue pas vraiment toute la beauté de sa structure.

Il est également possible de se déplacer sur une digue en promontoire située en contre-bas de la route et de poursuivre ensuite sur les dunes de sable pour s’approcher du rocher lors des marées montantes. Le point de vue est également intéressant mais certainement moins spectaculaire que depuis le niveau de la mer.


Japon: photographier le rocher de Amaharashi à Takaoka - Olivier Robert

Quelle est la meilleure période pour photographier les paysages côtiers d’Amaharashi?

Si vous êtes un fidèle lecteur de nos articles, vous connaissez sans doute notre attachement à l’hiver au Japon. Ici encore, c’est donc en hiver que nous vous recommandons de vous rendre à Amaharashi pour photographier la côte et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’arbre qui se dresse fièrement au sommet de ce rocher n’est pas un pin mais un feuillu. Ce qui veut dire qu’en hiver vous pourrez photographier tout la délicatesse de sa structure et de ses branches. Ce qui ajoute une vraie valeur à l’image par le contraste saisissant entre la massivité de la roche et la finesse des branches. Le reste de l’année, les feuilles confèrent une présence plus massive à l’arbre. Et si vous photographiez en noir et blanc, cette masse noire n’est pas du plus bel effet.

Ensuite, le rocher Onnaiwa se situe aussi dans l’axe des montagnes Tateyama particulièrement appréciées des Japonais. Il est vrai que ce massif montagneux qui culmine à plus de 3000 mètres ajoute un équilibre à l’ensemble. Malheureusement, il n’est pas toujours visible. Même par temps clair et dégagé, il n’est pas rare qu’une brume importante masque ces montagnes. C’est donc une question de chance.


Japon: photographier le rocher de Amaharashi à Takaoka - Olivier Robert

Comment se rendre sur la côte d’Amaharashi?

1. En train

Bien qu’il y ait une gare à proximité immédiate de ce rocher et qu’il soit donc possible de s’y rendre en train depuis la gare centrale de Takaoka, il est impossible de s’y rendre à 5h30 du matin. Le premier train JR Himi Line (inclus dans le Japan Rail Pass) part beaucoup plus tard. Il est donc impératif de disposer d’un véhicule.


2. En voiture

Si vous ne séjournez pas dans la ville de Takaoka, vous pourrez vous rendre en voiture sur ce spot en sortant de l’autoroute Naoetsu à l'échangeur de Takaoka. Le rocher se trouve à environ 15 minutes en direction de la côte. La ville de Takaoka est située à environ 230 km de Nagoya et 320 km de Kyoto (3 heures en voiture).

3. En Shinkansen

Vous pouvez aussi vous y rendre en Shinkansen depuis les plus grandes villes du pays si vous voulez gagner du temps. Takaoka dispose d’une gare Shinkansen récente et bien située, la gare Shin-Takaoka. Vous pouvez donc vous y rendre également depuis Tokyo en ligne directe.

Le rocher d’Amaharashi se situe à 15 km de la gare Shinkansen de Takaoka. Comptez ensuite 30 minutes pour vous y rendre en voiture depuis cette gare. Le lieu d’observation dispose d’un parking à proximité (station services).


4. Se loger à proximité

En face de cette gare, vous trouverez aussi un hôtel Toyoko-inn. Cette chaîne de business-hôtels est présente un peu partout au Japon et même dans d’autres pays depuis quelques années. Nous l’avons déjà évoquée dans d’autres articles car c’est une solution idéale pour vos voyages photo au Japon.

Nous recommandons de séjourner dans ces hôtels car ils sont souvent très bien situés et disposent d’un parking (payant) qui vous permettra d’avoir votre véhicule à proximité immédiate de l’hôtel. Ce détail est particulièrement appréciable le matin quand il s’agit de partir très tôt et éviter les embouteillages. De plus, ces hôtels confortables ne sont pas chers du tout. C’est un excellent compromis quand vous souhaitez juste passer la nuit en prévision de votre excursion du lendemain.

Autre visite à ne pas manquer

Si vous séjournez dans la ville de Takaoka ou à proximité, profitez-en pour visiter le temple Zuiryuji. Remarquable représentant de l’école du Bouddhisme Zen, ce temple est une merveille d’architecture, de symétrie et de dépouillement. Il est également propice à la photographie de ces paysages domestiqués comme seuls les moines du Bouddhisme Zen peuvent les concevoir.


Japon: Le temple Zuiriyuji à Takaoka - Olivier Robert

Le temple Zuiryuji est situé à seulement 12 km (30 minutes en voiture) de la côte d’Amaharashi.

Bonne visite!



Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Votre aide est précieuse pour nous permettre de continuer notre travail. Merci d'avance!

imgv1-purple-1_1-1619088365971.png