• Olivier

Japon: photographier le Centre Kaiten de la seconde guerre mondiale à Kawatana

Mis à jour : avr. 11

Le Centre d’entraînement Kaiten a une histoire qui laisse perplexe. A l’inverse des précédents monuments, témoins de la seconde guerre mondiale et dont nous avons parlés ici, tels que l’Atomic Bomb Dome d’Hiroshima ou le “Torii a un pied” du sanctuaire Sanno à Nagasaki, le Centre Kaiten n’est pas un vestige commémoratif. Il n’est pas une ruine résultant des 2 bombes atomiques lancées en 1945 sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki. Ce centre a été construit pour entraîner les soldats de l’armée japonaise qui se préparaient au combat au travers de missions Kamikaze.

Japon: photographier le Centre Kaiten de la seconde guerre mondiale à Kawatana

Photographie et devoir de réserve

Il est des lieux chargés d’histoire qui intriguent. Comme évoqué à plusieurs reprises dans d’autres articles liés à l’histoire du Japon et de la seconde guerre mondiale, photographier des lieux chargés d’un passé sensible pose quelques questions. Comment un regard d’artiste habitué aux valeurs esthétiques peut-il témoigner de ce passé douloureux, sans porter atteinte à sa mémoire? Comment restituer avec respect la lourde charge émotionnelle qu’ils véhiculent? Ai-je tout simplement le droit de donner à mon tour un regard personnel sur ce passé par mes photographies? Ces questions n’ont pas toujours trouvé de réponse.


J’aime penser que tout photographe exprime instinctivement en images ses émotions de manière juste, honnêtes et profonde, telles qu’il les a reçues en observant. Et qu’il n’y a rien de déplacé ou d’irrespectueux à s’exprimer de cette manière.

Le Centre d'entraînement Kaiten

Kaiten signifie “Torpille humaine” en japonais. Le terme parle de lui-même. Il consistait à entraîner les soldats à des missions suicides en les introduisant dans des torpilles pilotées depuis l’intérieur et visant la flotte ennemie.

Au-delà de l’horreur que représentaient ces missions et ces entraînements, le bâtiment Kaiten qui leur était consacré offre une architecture étonnante. La profondeur de la mer à cet endroit est très faible et la marée peu importante.


Aussi, ce bâtiment, constitué d’un simple cube en béton, semble posé sur l’eau. A l'origine, un pont reliait l’édifice à la terre. Il a été détruit et n’a jamais été reconstruit afin d’éviter que des visiteurs ne s’aventurent à l’intérieur. Toutefois, c’est devenu ironiquement un lieu favori des pêcheurs locaux qui passent des journées entières assis sur la dalle béton. Le bâtiment se trouve dans la baie d’Omura, sur l’île de Kyushu. Cette baie est une mer intérieure relativement paisible qui dispose d’ailleurs de nombreux sites propices à la photographie. De par son éloignement, le Centre d'entraînement Kaiten n’est pas encore devenu touristique.


Japon: photographier le Centre Kaiten de la seconde guerre mondiale à Kawatana

Photographier le Centre Kaiten à Kawatana

Vu l’intérêt des pêcheurs pour la tranquillité des lieux, photographier ce bâtiment requière donc un peu de chance. Il n’est pas évident de pouvoir y être seul, si l’on en croit les habitants. Toutefois, je me suis toujours retrouvé seul sur le site et ai pu prendre tout le temps nécessaire pour le photographier, indépendamment de la saison.

Le Centre Kaiten se trouve à une vingtaine de mètres du rivage. Il est idéalement placé pour permettre de la photographier aisément. Par contre, il est plus difficile de varier les angles de prises de vues car il y a peu d’espace aux alentours. Seule une petite plage de galets permet un point de vue différent. Vous pouvez aussi vous aventurer dans la mer avec votre trépied si vous ne vous y rendez pas en hiver, vu la faible profondeur.


Japon: photographier le Centre Kaiten de la seconde guerre mondiale à Kawatana

Comment se rendre à Kawatana pour photographier le Centre Kaiten?

Le bâtiment n’est pas facile à trouver. Il se situe au bout d’une presqu’île appelée “Kata Island” ou Katajima en japonais. Pour s’y rendre, il est nécessaire de disposer d’un véhicule. Le Centre Kaiten se trouve à 10 minutes en voiture (4km) de la gare de Kawatana ou encore à 1 heure de voiture de Nagasaki (60 km).


Si vous êtes déjà à Kyushu pour photographier la mer d’Ariake, il es aussi possible de se rendre à Kawatana en franchissant le massif volcanique par Ureshino depuis la ville de Kashima. Le trajet dure environ 1 heure pour parcourir les 36 km qui séparent Kashima de Kawatana.


Un aller-retour dans la journée est largement suffisant pour photographier le Centre d’entraînement Kaiten.

Bonne visite!


Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Votre aide est précieuse pour nous permettre de continuer notre travail. Merci d'avance.

imgv1-purple-1_1-1619088365971.png