• Olivier

Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Les Japonais raffolent des symboles. C’est un fait avéré et nous l’avons déjà abordé à maintes reprises dans nos articles. Les rochers de Méoto Iwa, situés dans la préfecture de Mie à Ise, sont certainement parmi les plus célèbres et les plus photographiés de tout le pays. Les touristes affluent en masse tout au long de l’année pour visiter cette fameuse série de rochers disposés habillement par mère Nature le long de la côte, tout près de la très belle ville d’Ise.


Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Tout comme les Torii, ce couple de rochers est symboliquement associé à la religion Shinto. Ils représentent l’union sacrée de 2 déesses Shinto par le mariage. L’homme et la femme ainsi symbolisés sont reliés par une corde appelée Shimenawa. Par association d’idées, ce sanctuaire évoque l’union sacrée entre homme et femme. Les jeunes mariés se rendent dans ce sanctuaires pour y prier et acheter quelques objets afin de s’assurer un mariage heureux. Le sanctuaire est aussi bordé de nombreuses statues de grenouilles (Kaeru), symbole japonais du bonheur. Par ailleurs, un des rochers a une forme qui rappelle étrangement celle d’une grenouille. Les rochers Meoto Iwa appartiennent au sanctuaire Futamiokitama.

Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Un équilibre parfait

Accompagnés de plusieurs autres petits rochers dispersés dans les alentours, l’ensemble forme une scène équilibrée et particulièrement esthétique pour la photographie de paysages aquatiques. L’arrière-plan éloigné participe également de cette harmonie en donnant un rapport d’échelle approprié à ce groupe de rochers. Ce qui a été rapidement identifié par les photographes qui se donnent pour obligation de venir les photographier lors de leur séjour au Japon. Et nous les comprenons, tant l’ensemble est photogénique. Cette formation naturelle est pourtant de petite taille. Il en existe beaucoup d’autres tout autour du Japon et de taille parfois bien supérieure. A croire que les Japonais souhaitent marier les paires de rochers dès lors que 2 d’entre-eux se distinguent par leur proximité et leurs tailles. Ils ne sont d’ailleurs pas tous automatiquement rattachés à un sanctuaire.

Lors de nos périples tout autour de l’archipel, nous avons pu en photographier plusieurs, situés dans des endroits reculés, à l’écart de tout sanctuaire sur les côtes sauvages du Japon.

Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Spécificités des rochers Meoto Iwa d'Ise

Il faut reconnaître que les rochers du sanctuaire Futamiokitama d’Ise ont une forme particulière qui se distingue des autres et qui inspire les photographes. Le chemin qui longe la côte à cet endroit offre une variété de points de vues et permet de saisir en images ce couple dans des poses variées. Selon les conditions météorologiques, le ciel offre lui aussi une palette infinie de compositions. Les rochers Meoto Iwa sont situés à une distance d’environ 10 à 15 mètres de la rive et ont une hauteur approximative de 9 mètres pour le plus grand et de 4 mètres pour le plus petit. Si vous vous rendez sur les lieux au mois de juin, vous aurez peut-être la chance de photographier le lever du soleil au milieu des 2 rochers. Un spectacle dont les Japonais sont particulièrement friands. Si en revanche, vous vous y rendez en hiver, vous pourrez plutôt admirer la lune dans l’axe des rochers Meoto Iwa. Et par temps très clair, il paraît qu’on peut même apercevoir le Mont Fuji. Ce que nous n’avons jamais pu constater par nous-mêmes lors de nos 8 visites de ce site.

Conseils: faites aussi attention aux marées lors de vos visites. Il vaut mieux s’y rendre à l’aube, au printemps et en été, quand la marée est basse et montante. Il n’est pas rare en effet que la corde soit submergée par la mer à marée haute.

Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

A l’inverse, à marée basse, vous n’obtiendrez sans doute pas les conditions idéales pour vos photos. Surtout si vous envisagez d’y réaliser quelques poses longues. Il vous faudra donc patienter quelques heures en profitant, pourquoi pas, des boutiques et cafés situés à proximité.

Le lieu est étonnamment très petit. Il est donc parfois pénible d’y trouver un peu de place pour placer nos trépieds ou encore bénéficier d’un instant de calme propice à la médiation par l’image. En vous y rendant tôt le matin ou en fin de journée, il vous sera peut-être plus facile de bénéficier des conditions adéquates pour vos photos. Si vous y aller un jour de pluie, pas de problème, vous aurez le sanctuaire pour vous seul.


Un magnifique livre à découvrir!

La corde Shimenawa

La corde qui relie les sommets de ces 2 rochers est appelée Shimenawa. Réalisée en pailles de riz séchées, elle symbolise la séparation entre le monde des dieux Shinto et le monde terrestre impur. Les prêtres Shinto (Ujiko) du sanctuaire Futamiokitama d’Ise la changent plusieurs fois par ans lors de cérémonies religieuses appelées Oshimenawahari Shinji et qui se déroulent les 5 mai, 5 septembre et 15 décembre. Les 5 cordes qui composent l’ensemble Shimenawa pèsent plus de 200 kg au total et mesurent 35 mètres de long. Le plus grand rocher est aussi surmonté d’un petit Torii métallique renforçant ainsi l’appartenance de l’ensemble à la religion Shinto. Ce Torii ne présente toutefois pas de caractéristiques esthétiques particulières. Il est purement symbolique et ne relève d’aucun style de Torii défini au Japon. La corde symbolise la mariage entre les 2 divinités Shinto qui sont, selon les croyances, à l’origine de la création du Japon. Il s’agit de Izanagi (divinité homme) et de Izanami (divinité femme).

La corde Shimenawa étant changée plusieurs fois par an, elle est toujours neuve et en parfaite position. La religion Shinto aime la notion de neuf. A l’inverse des temples bouddhiques, la plupart des sanctuaires donnent l’impression d’avoir été construits la veille ou d’avoir entièrement été rénovés récemment. Pourtant, ils ne sont bien souvent rénovés ou reconstruits que tous les 20 ans, comme c’est le cas du sanctuaire d’Ise Jingu (Ise Grand Shrine).

Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Le sanctuaire Kotai Jingu

Ce dernier est de loin le sanctuaire le plus sacré du Japon. Par son importance, il est bien souvent le lieu de visites diplomatiques ou de délégations internationales comme nous l’avons constaté par nous-mêmes à plusieurs reprises. On y croise également d’importants représentants Shinto. Il faut dire que les Japonais sont particulièrement fiers de leur sanctuaire Kotai Jingu datant du 7ème siècle et auquel on se rend en traversant le splendide pont Uji. Construit en bois de cyprès et se terminant par un gigantesque Torii de bois de cyprès également, ce pont est reconstruit tous les 20 ans. Tout comme le sont d’ailleurs les 2 bâtiments principaux du sanctuaire, les bâtiments Naiku et Geku. Ce sanctuaire vénère la déesse Amaterasu. Un lieu à ne pas manquer lors de votre visite à Ise. L’immense forêt avoisinante est une véritable oasis de fraîcheur lors de journées chaudes et les divers sanctuaires secondaires qui jalonnent le long chemin de gravier sont remarquables.


L’ancienne ville d’Ise

Ce magnifique endroit n’est pas seulement intéressant pour ses rochers Meoto Iwa ou son sanctuaire Jingu. Même si ce dernier est l’une des raisons principales qui motivent le tourisme, le village ancien d’Ise mérite une attention particulière pour lui-même. Naturellement, tourisme oblige, les rues piétonnes aux constructions traditionnelles se sont tournées vers le commerce afin de séduire les visiteurs. On y trouve donc aujourd’hui une quantité de stands de vente à emporter. Nourriture, boissons, souvenirs et magasins de toutes sortes occupent désormais le rez-de-chaussée de ces constructions traditionnelles qui ont, de ce fait, perdu un peu de leur splendeur. Si vous vous rendez à Ise au printemps ou en été, il vous faudra composer avec des flots de touristes qui envahissent ces rues anciennes.

Ise est aussi réputée pour ses spécialités de tofu. On y trouve d’excellents restaurants comme le Tofu-Ya, situé le long de la rivière Isuzu qui proposent des menus entièrement organisés autour du tofu. De l’entrée au dessert, vous pourrez ainsi découvrir toutes les facettes de ce délicieux mets. Cuit au feu de bois, à l’étouffée, liquide ou dur, salé ou sucré, vous serez étonné par la palette infinie des possibilités qu’offre cet ingrédient de base.


Japon: photographier les rochers mariés de Meoto Iwa à Ise

Se rendre à Ise pour photographier les rochers Meoto Iwa

Il est assez facile de se rendre à Ise compte-tenu de la grande popularité des lieux. Vous pourrez donc aisément vous y rendre en train jusqu’à la gare de Futamino-Ura depuis Kyoto ou Nagoya ou bien sûr en voiture.


En train

Le trajet en train dure 2h45. Il vous fera passer par Nara.

Si vous êtes à Nagoya, vous pourrez vous rendre à Ise en 2h15.


En voiture

Le trajet prend 2h environ depuis Kyoto pour parcourir les 160 km.

Si vous êtes à Nagoya, vous pourrez vous rendre à Ise en 2h10 (130 km).

Sur place

Le sanctuaire Futamiokitama se trouve à 10 km du sanctuaire Jingu situé à l’autre bout de la ville d’Ise. Il est possible de les relier à pieds et de profiter de la balade mais elle est toutefois un peu longue. A proximité du sanctuaire Futamiokitama, vous trouverez d’immenses parkings (payants). Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être aussi stationner votre véhicule tout près du sanctuaire, le long de la côte sur les quelques places en épis très prisées en saison. Si vous vous y rendez un jour de forte pluie, ce sera un avantage bien appréciable.

Bonne visite!

Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Votre aide est précieuse pour nous permettre de continuer notre travail. Merci d'avance.

imgv1-purple-1_1-1619088365971.png