• Olivier

Chine: se rendre à Zhangjiajie et photographier les montagnes d’Avatar

Mis à jour : il y a 4 jours

Le parc national de Wulingyuan dans la province du Hunan en Chine est, à l’instar de son cousin Huangshan, une pure merveille géologique. Zone d’intérêt culturel et paysager, elle se caractérise par ces formations rocheuses en forme de colonnes de grès sur lesquelles s’accrochent des arbres séculaires aux formes improbables. On dénombre plusieurs milliers de ces piliers qui atteignent parfois des centaines de mètres de hauteur. Ces décors naturels sont sans aucun doute une source infinie d'inspiration pour la photographie de paysages insolites. Que vous soyez amateur de noir et blanc ou de couleurs, vous trouverez à Zhangjiajie tous les ingrédients pour d'interminables séances photo passionnantes. Classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces piliers de grès ont été la source d’inspiration du film Avatar de James Cameron en 2009 pour la représentation des montagnes de Pandora.



Le pic dit du ‘Ciel du Sud’, d’une hauteur de plus de 1000 mètres, a particulièrement marqué l’imagination des photographes du film et a servi de modèle pour la représentation des montagnes flottantes dans le ciel. En conséquence, ce pic a été rebaptisé le Pic ‘Avatar Hallelujha Mountain’. Depuis lors, les Chinois se sont emparés de cette référence cinématographique pour parler de ce parc, en faire une publicité internationale et amener des flots de touristes tous les ans.

Indépendamment de cet aspect, la Chine démontre ici une fois de plus que son territoire dispose des formations naturelles les plus spectaculaires de la planète. Le parc national se compose de 4 parties distinctes et connectées. Le ‘Zhangjiajie National Forest Park’, le ‘Yangjiajie Scenic Area’, le ‘Yuanjiajie Scenic Area’ et leTianzi Mountain Nature Reserve’. Ce dernier est particulièrement indiqué pour photographier les pics rocheux émergeant de la mer de nuages et de la brume. Ces 4 zones disposent de 5 entrées en tout et le ticket donne accès à chacune de ces entrées sans conditions pendant 4 jours consécutifs. La région offre aussi d’autre sites dignes d’intérêt et que nous aborderons dans d’autres articles, tels que la Grotte du dragon Jaune, le Grand Canyon et son pont de verre, le Lac Baofeng et le Mont Tianmen (à ne pas manquer).


Il faut transiter par la ville de Zhangjiajie (qui a donné son nom aux célèbres montagnes) afin de se rendre à Wulingyuan, située aux pieds des montagnes et véritable point de départ des visites.


Se rendre à Zhangjjiajie n’est pas forcément compliqué mais ce n’est pas non plus une évidence si vous ne parlez pas le mandarin. Voici quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver si vous souhaitez visiter les splendides montagnes dites d’Avatar.

Comment se rendre à Wulingyuan depuis la ville de Zhangjiajie?

Le parc national de Wulingyuan est accessible par la route seulement et depuis la ville de Zhangjiajie. Il faut compter environ 1h30 de trajet en minibus depuis la gare routière de Zhangjiajie. Nous vous conseillons fortement de vous rendre à Zhangjiajie par les airs en prenant un vol depuis l’aéroport de Shanghai Pudong ou plus rarement de Shanghai Hongqiao selon la disponibilité des vols.

Si vous arrivez depuis l’Europe ou pas un vol international, il y a de fortes chances pour que vous atterrissiez à l’aéroport de Shanghai Pudong. Vous êtes donc probablement déjà au bon endroit. Si votre vol pour Zhangjiajie est prévu depuis Shanghai Hongqiao, il vous faudra prévoir le transit entre ces 2 aéroports par bus. Attention, vous êtes en Chine. Tout prend du temps tellement les distances sont longues! Prévoyez le coup et réservez votre vol pour Zhangjiajie plusieurs heures après votre arrivée à Shanghai Pudong. Des navettes payantes (env. 14 RMB/pers.) assurent le transit entre les 2 aéroports de Shanghai toute la journée et plusieurs fois par heure. L’organisation du transport est parfaite mais les embouteillages réguliers rendent la durée du transport imprévisible. Si tout se passe dans les meilleures conditions, le trajet entre les 2 aéroports de Shanghai dure environ 1 heure. Le vol pour la ville de Zhangjiajie depuis Shanghai dure quant à lui environ 2h20.



Une fois arrivé sur place à l’aéroport de Zhangjiajie Dayong, il faudra vous rendre à la gare routière par taxi. Vous n’avez malheureusement pas le choix. Attention aux tarifs. Les chauffeurs de taxis chinois sont sympathiques mais ils ne parlent pas anglais et la négociation est courante. Il faut s’y habituer.

Arrivé à la gare routière de Zhangjiajie, il faudra vous y retrouver dans la multitude d’informations et de guichets. Ne perdez pas votre temps à faire la file à un guichet du hall principal. Les tickets pour les minibus locaux se prennent directement à bord! Il faut le savoir… ou le lire en chinois si vous le pouvez.

Pour trouver votre minibus parmi les dizaines de véhicules alignés, une fois de plus, il vous faudra demander directement à un chauffeur. Inutile de faire des phrases entières, personne ne vous comprendra. Annoncez juste votre destination (Wulingyuan) et ils vous indiquerons le numéro de bus. Le ticket se prend à bord (env. 20 RMB/pers.) Si vous avez de la chance ou si vous arrivez le premier, vous pourrez poser vos bagages dans la soute prévue à cet effet. Dans le cas contraire, vos valises et sacs seront posés dans l’allée centrale entre les sièges, empêchant ainsi les autres passagers de sortir de leurs sièges. Mais pas de problème! Le Chinois n’est pas râleur et il s’adapte à toutes les situations. Ca nous change un peu de la France. Reste cependant que vous risquez de faire le trajet entier avec les jambes coincées entre les valises. Prévoyez donc de voyager léger. Bien que long, le trajet dans ces minibus est intéressant. Le spectacle de la vie dans les campagnes chinoises que vous traverserez est saisissant.



Une fois arrivé à Wulingyuan, il vous faudra trouver votre hôtel. Je vous suggère de vous y rendre à pieds. Vous pouvez aussi trouver un taxi mais personnellement, nous avons apprécié cette marche dans la ville qui nous a permis de nous imprégner de l’ambiance générale très intéressante.

Nous vous recommandons sans hésitation de séjourner à l’hôtel Crowne Plaza *****. Parfaitement situé, à 2 km maximum du point de départ des navettes pour le parc national de Wulingyuan, il offre en plus du confort, un environnement moderne et une nourriture de grande qualité (de type buffet). Ses tarifs ne sont bien sûr pas les meilleurs marchés mais ils restent abordables. Et le confort dont vous bénéficierez est essentiel pour pouvoir récupérer complètement de vos journées épuisantes. Et de la récupération, vous en aurez besoin car la marche reste le meilleur moyen de se déplacer sur les sommets sans perdre trop de temps.



Comment se rendre dans le parc national de Wulingyuan depuis le centre ville?

Depuis votre hôtel, vous pourrez aisément vous rendre à pieds à la gare de départ des navettes à destination des montagnes. Elles vous emmèneront gratuitement et toute la journée vers le point d’entrée du parc que vous aurez choisi. Quand je dis gratuitement, il faut comprendre que les trajets sont inclus dans le billet d’entrée. Pour acquérir ce précieux sésame, vous pourrez vous rendre à l’un des très nombreux guichets. Etonnamment, nous n’avons jamais du faire la file malgré le nombre impressionnant de visiteurs chinois (aucun étranger lors de nos visites!). Le tarif est de 245 RMB/pers. pour 4 jours consécutifs de mars à novembre et 136 RMB/pers. de décembre à février. C’est le billet de base tout compris. Il n’y a pas d’offres alternatives. Et c’est une excellente chose car vous n’aurez pas trop de 4 jours pour visiter les différents spots et sentiers sur les sommets du parc de Wulingyuan. Choisissez donc votre premier point d’entrée et dirigez vous vers le bus adéquat dans un labyrinthe de barrières métalliques qui laissent présumer l’importance de l’affluence potentielle.


Nous vous recommandons d’opter pour l’entrée par le secteur de la Montagne Tianzi. A cet endroit, vous prendrez une télécabine qui vous amènera enfin au sommet! Il vous faudra encore vous acquitter du prix du ticket aller simple ou aller-retour (72 RMB/pers. pour l’aller simple). Optez pour la montée seulement car vous voudrez sans aucun doute redescendre par vous-même en empruntant les milliers de marches qui sillonnent entre le montagnes dans un décor pittoresque.


Une fois dans la cabine, préparez-vous au spectacle. Emotions garanties! Et ce n’est pas peu dire.


Si vous avez la chance de vous rendre sur les lieux un jour de brume intense et sans affluence, vous pourrez peut-être bénéficier, comme nous, d’une cabine juste pour vous. Pendant les quelques 20 minutes que durent la montée, vous apprécierez la musique traditionnelle chinoise qui est diffusée dans la cabine et tomberez sous le choc de la beauté surréaliste des pics rocheux émergeant des nuages! Vous aurez le sentiment étrange de flotter dans une peinture traditionnelle en 3 dimensions. Un spectacle indescriptible qui est à vivre. En tant que photographe, vous aurez sans doute envie de sortir l’appareil. N’hésitez pas car le spectacle depuis les sentiers balisés n’offre que des vues depuis le haut. Vous n’aurez donc pas d’autre chance de photographier les pics avec le point de vue qu’offre la télécabine qui se faufile entre les pics. Sauf si vous décidez de recommencer.

Les conditions climatiques changent vite à Zhangjiajie. Ne laissez pas passer votre chance de saisir ces instants magiques en photo.


Arrivé enfin au sommet, vous découvrirez que les montagnes se contemplent uniquement depuis une route principale qui dessert un certain nombre de sites depuis lesquels vous pourrez accéder aux points de vue grandioses qu’offre ce parc national. Les navettes qui vous emmènent d’un site à l’autre sont gratuites et circulent en permanence. Vous pourrez ainsi gagner du temps dans vos déplacements. Ce qui sera précieux car vous passerez énormément de temps à photographier ou à attendre le mouvement de la brume ou des nuages.


Que faire une fois sur place?

Le site propose plusieurs points de vue qu’il faut absolument visiter et répartis sur 4 zones géographiques. Vous passerez aisément de l’une à l’autre sans vous en rendre compte. Munissez-vous de la carte du site offerte à l’achat des billets. Vous y trouverez aussi des infos précieuses sur les arrêts de bus.

Moyennant une petite balade à l’écart des flots de touristes, vous trouverez toujours un endroit plus isolé pour photographier tranquillement et poser votre trépied.


Mais attention, en Chine, vous ne serez jamais seul! Ou alors c’est qu’il y a un problème.

Il vous faudra donc composer avec les flots de visiteurs et de familles qui ne se préoccupent absolument pas des autres. Leur seule préoccupation est de se faire photographier devant les scènes spectaculaires ou prendre des selfies. Mais nous le savons parfaitement, la photographie est une affaire de patience. La population chinoise est adorable et nous avons un profond respect pour leur culture et leur histoire. Mais il faut s’habituer à ce manque de considération pour autrui. La surpopulation de ce pays a probablement généré ce phénomène social. Sentiment étrange de prime abord, il n’a rien d’agressif ni de désagréable. C’est juste un notion d’ignorance des autres qui nous interpelle et à laquelle nous ne sommes pas habitués. En revanche, j’ai toujours voyagé en Chine dans un climat de sécurité absolue. Ce qui est très appréciable.


Redescendre des sommets en découvrant de nouveaux points de vues.

Vous le savez peut-être déjà, nous accordons une grande importance à la préparation physique. Disposer d’une bonne condition est essentiel pour garantir une photographie active, productive et de qualité. Voici une autre raison pour laquelle nous le pensons intensément.

En fin de journée, si vous souhaitez découvrir d’autres points de vue sur les montagnes que depuis les spots touristiques et balisés, prévoyez de redescendre à pieds en empruntant l’un des sentiers composés de milliers de marches sculptées à même la roche. Je ne peux m’empêcher à chaque fois de penser aux ouvriers qui ont façonné ces escaliers pendant des décennies en portant le matériel sur leur dos. Un travail qui défie l’imaginaire mais auquel les Chinois nous ont habitués tant ils ont repoussé les limites de l’impossible en matière de constructions.



Le sentier le plus intéressant à emprunter pour la descente part du site d’observation appelé “Helong Park” où se trouve notamment “le Pavillon de l’Empereur” et situé un peu avant le “Tianzi Mountain office”.


Ce site est l’un des plus populaires et touristiques. Vous y trouverez des boutiques proposant des plats locaux, des souvenirs en tous genres, des cafés et restaurants, et même un Mac Donald!

Prévoyez plusieurs heures pour la descente. En plus d’être épuisante, elle vous donnera envie de vous arrêter 50 fois pour poser votre trépied et saisir encore et encore ces scènes dignes de la peinture traditionnelle de ce pays. Après quelques minutes de descente, le chemin se divise en 2. Vous pourrez ainsi opter pour l’un de ces sentiers selon votre préférence ou plutôt selon le lieu d’arrivée car ils n’aboutissent pas vraiment au même endroit, même si ils ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. Nous vous recommandons d’emprunter le sentier de droite lors de votre descente. Les panoramas sont à couper le souffle et les spots photo ne manquent pas!


Une fois parvenu au bas de ces interminables escaliers et enchanté de votre moisson d’images, vous arriverez dans une autre zone très touristique où vous trouverez une quantité de kiosques proposant nourriture locale et boissons. A essayer, c’est délicieux! Empruntez ensuite le long sentier étroit (4 km) qui longe le petit train (monorail) jusqu’au premier arrêt de bus ou empruntez ce monorail (payant) si votre état de fatigue l’exige.



Conseil:

Au printemps et en été, si l’humidité de l’air est étouffante mais propice aux photographies spectaculaires, elle est aussi le paradis des insectes. Lors de votre descente en forêt, une protection anti-moustique ne sera pas superflue. Surtout lorsque vous restez immobile pendant de longues minutes à photographier. A moins que vous soyez insensible aux moustiques, les longues manches sont appropriées malgré la chaleur.

Alternative à la descente: le plus grand ascenseur du monde!

Si vous redoutez cette descente à pieds ou pensez ne pas être à même d’arriver au bout, ne vous y lancez pas car vous ne pourrez pas faire demi-tour et vous ne trouverez pas d’assistance. Bien que vous manquerez le meilleur du parc national (de mon point de vue), vous pourrez alors opter pour la descente via l’ascenseur Baylong (Cent Dragons). D’une hauteur de 326 mètres, il a été construit de 1999 à 2002 et reste aujourd’hui le plus grand ascenseur en extérieur au monde.



Impressionnant! La vue l’est tout autant mais elle ne dure pas bien longtemps. Cet ascenseur bat tous les records en termes de vitesse. L’ascenseur Baylong est situé dans la zone de Yuanjiajie, non loin du Pic ‘Avatar Hallelujha Mountain’. Il faudra probablement prendre une navette gratuite pour se rendre dans le secteur de Yuanjiajie, si vous n'y êtes pas encore. Ensuite, vous trouverez facilement l’ascenseur en suivant les panneaux de signalisation. Une petite marche est toutefois nécessaire pour s’y rendre depuis l’arrêt de bus.



Quand visiter le parc national de Wulingyuan?

Que vous décidiez de vous rendre à Wulingyuan en hiver pour profiter des paysages enneigés (rare) ou encore au mois de juin pour photographier les montagnes dans la brume et les nuages (meilleur moment), vous ne serez jamais déçu de votre visite. Ces paysages à couper le souffle valent le détour quelle que soit la période. Bénéficiant d’un climat subtropical humide, on compte en moyenne plus de 200 jours de pluie par an.

Sachez cependant qu’au mois de juin, si la saison est idéales pour les brouillards et nuages, elle est aussi plus difficile à supporter. Les températures à cette période avoisinent parfois les 30°C et le taux d’humidité relative de l’air est très élevé. Attention au matériel photo. Evitez de changer d’objectifs en permanence car l’humidité aura vite fait d’envahir votre capteur et de ruiner votre journée photo.


Le soir venu, une balade dans la ville de Wulingyuan s’impose. De nombreux restaurants traditionnels proposent une nourriture locale de qualité qu’il faut impérativement essayer. Bonne visite!

Article associé:

Chine - Zhangjiajie - Galerie de tirages Fine Art

Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Votre aide est précieuse pour nous permettre de continuer notre travail. Merci d'avance.

Copyright © 2021 Olivier Robert. Tous droits réservés | Politique de confidentialité 

Copyright © Olivier Robert Photo

A PROPOS...

Qui sommes-nous?

Nous contacter

Nous suivre sur les réseaux