• Olivier

Chine: comment photographier The Bund à Shanghai en poses longues

La ville de Shanghai est de toute évidence un lieu de passage obligé pour tout photographe qui se rend en Chine. Elle est bien souvent le point d’arrivée des vols internationaux et le point de départ vers de nombreuses régions idéales pour la photographie de paysages telles que Huangshan, Zhangjiajie ou encore la ville d’Hangzhou et son magnifique Lac de l’Ouest. Alors pourquoi ne pas profiter de quelques jours à Shanghai pour s’exercer sur les paysages urbains et immortaliser à sa façon la légendaire rivière Huangpu qui forme une boucle en fer à cheval caractéristique et qu’on observe depuis la célèbre promenade appelée “The Bund”. Cette promenade est aussi appelée "Waitan" par les Chinois, ce qui signifie “la berge des étrangers” en référence à l’histoire de cette partie de la ville.



En effet, le Bund abrite une quantité d’immeubles, de banques et de compagnies coloniales construits dans les années 1930. Le Bund se trouve à Puxi, à l’est du district de Huangpu. Il fait face à la zone financière et commerciale de Lujiazui, située quant à elle dans le district de Pudong et que l’on photographie depuis le Bund.

Ce lieu hautement touristique est connu pour son point de vue à 180° sur cette partie de la ville et ses célèbres tours dont la plus fameuse est la “Perle d’Orient” mais aussi le “Shanghai International Conference Center”, le “Shanghai World Financial Center”, la “Jin Mao Tower”, la “Shanghai Tower” et le “Shanghai IFC”, pour ne citer que les plus importants.


Photographier le Bund en journée

Le quai qui longe la rivière à cet endroit est interminable. Il offre aux photographe une multitude de cadrages intéressants. Le grand-angle fixé sur l’appareil, vous n’aurez que l’embarras du choix et y passerez certainement plusieurs heures à photographier ce paysage urbain, même si vous êtes venu en Chine pour photographier la nature et les paysages sauvages. Que ce soit en noir et blanc ou en couleurs, chacun y trouvera son compte tant ce paysage d’eau et de buildings est fascinant.



Seulement voilà, comme évoqué plusieurs fois dans d’autres articles, vous ne serez jamais seul. Des milliers de Chinois se rendent sur ces quais tout au long de la journée et compliquent de ce fait votre travail photo. Mieux vaut se rendre sur les quais au petit matin, lorsque la ville s’éveille (pour autant qu’elle dorme). A ce moment-là, vous disposerez probablement d’un plus long moment de calme à l’abri des touristes qui viennent se prendre en photo sur le Bund et s’agglutinent sur la balustrade qui borde la rivière.


Enfin, lorsque je parle de calme potentiel, c’est bien sûr sans parler du trafic intense de bateaux en tout genre qui naviguent sur le fleuve et passent devant votre objectif à des vitesses variées, rendant les poses longues compliquées.

Il faut donc s’armer de patience et comprendre comment la navigation fonctionne. Après quelques instants d’observation et de calculs, vous aurez déterminé le plus long moment possible sans trafic et pourrez régler vos temps de poses en conséquence. En général, il ne faut pas espérer pouvoir poser plus de 30 secondes. J’ai rarement constaté une minute complète de calme à cet endroit. Les navires de commerce progressent lentement dans cette boucle fluviale, ils sont donc faciles à anticiper. En revanche, de nombreuses petites vedettes rapides tracent leur passage à grande vitesse de manière imprévisible et sans que vous ne les ayez aperçues.



Photographier le Bund la nuit

Le soir tombé, cet endroit se pare d’une magie de lumière incomparable. Les immeubles situés sur la rive intérieure sont alors couverts d’écrans publicitaires gigantesques qui clignotent dans tous les sens ou sont abondamment illuminés. Il est certain que vous ne risquer pas de les manquer. Malgré cette débauche de lumière artificielle qui rend le lieu caractéristique, ce paysage nocturne transformé devient une autre source d’inspiration pour la photographie urbaine. Dès ce moment, les navires qui ruinaient nos poses longues durant la journée deviennent soudain des éléments intéressants dans nos compositions.

Leurs éclairages constant permettent de réaliser de longs filés de lumière en poses longues. Ce dont on ne se privera pas! Ces effets bienvenus accentuent de fait la notion de temps. Ils sont graphiquement intéressants car ils placent dans l’image une référence horizontale par leur déplacement. Habillement utilisée dans l’image, cette référence lumineuse liée au déplacement apporte une subtilité non négligeable dans la composition qui s’harmonise parfaitement avec l’arrière-plan statique. Elle contraste d’autant plus avec la verticalité des buildings.

Malheureusement, elle est difficile à prévoir et mieux vaut se préparer à faire de nombreux essais avant de réaliser le cliché qui vous satisfera pleinement.



Photographier le Bund en hauteur

Aussi, la position de cet effet de filé dans l’image est importante. Et malheureusement, depuis les quais, la proportion de la rivière face aux éléments construits est assez tassée. Elle ne permet pas de restituer au mieux cet équilibre attendu par le contraste horizontal et vertical de la composition.

Il faut donc trouver un moyen de s’élever un peu pour composer votre scène de façon plus originale. De nombreux hôtels existent autour du Bund.


Essayons donc de voir où et comment il serait possible d’accéder dans les étages supérieurs d’un de ces hôtels et de se rendre sur une terrasse extérieure dépourvue de vitres.


Après plusieurs tentatives, c’est finalement à l’hôtel HYATT THE BUND que nous décidons de nous rendre. Cet hôtel dispose d’un bar (Le “Vue Bar”) au dernier étage et d’une terrasse accessible dégagée de toute paroi vitrée. De plus, il est idéalement situé face à la tour “Perle de l’Orient” et offre une vue plongeante sur la rivière. Une fois arrivé au dernier étage, il vous faudra abandonner votre trépied au vestiaire gardé. Il n’est en effet pas autorisé de rentrer dans le bar avec un équipement photo important (attention au volume du sac) et certainement pas avec un trépied, comme à beaucoup d’autres endroits d’ailleurs, et pas seulement en Chine.


L’hôtesse d’accueil vous le rappellera avec un sourire jubilatoire, comme si elle venait de vous amputer de votre bien le plus précieux rendant impossible votre travail photo.


Mais contre toute attente, vous la remercier d’un sourire encore plus généreux car elle ignore ce que nous faisons dans ces cas-là…



Comment réaliser nos poses longues sans l’indispensable trépied?

L’astuce consiste a toujours prendre avec soi un mini-trépied (ou deux) extensible que vous placez dans la poche de votre veste. Pour autant que vous photographiez en hiver. Si ce n’est pas le cas et que vous manquez de poches, il vaut mieux fixer directement le mini-trépied sur l’appareil avant d’entrer n’importe où et de tenir l’ensemble par les pieds sans essayer de cacher quoique ce soit. En général, il passe pour être une poignée pour selfies et je n’ai jamais été arrêté avec un mini-trépied en mains.

Une fois sur cette terrasse dont vous disposerez pour vous seul si vous y êtes en plein hiver, vous pourrez alors profiter des rebords larges des murets qui entourent la terrasse. Ils sont construits à une hauteur adéquate pour y poser votre mini-trépied tout en gardant un contrôle sur la visée par l’écran.

Un emplacement idéal pour réaliser vos plus beaux clichés du Bund et qu’on vous enviera pour leur originalité!


Vous aurez ensuite bien mérité un moment de détente autour d’un verre dans ce magnifique bar à la vue imprenable. Après tout, vous avez payé 110 ¥ pour avoir le droit d’accéder au bar, autant en profiter. Et en sortant, n’oubliez pas de remercier chaleureusement l’hôtesse pour avoir gardé votre précieux trépied pendant que vous réalisiez vos plus belles poses longues de “Shanghai The Bund”. Bonne visite!


Cet article vous a intéressé? N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Votre aide est précieuse pour nous permettre de continuer notre travail. Merci d'avance.

Copyright © 2021 Olivier Robert. Tous droits réservés | Politique de confidentialité 

Copyright © Olivier Robert Photo

A PROPOS...

Qui sommes-nous?

Nous contacter

Nous suivre sur les réseaux